search-form-close
Zaghmati déclare la guerre aux magistrats corrompus

Zaghmati déclare la guerre aux magistrats corrompus

Le ministre de la Justice Belkacem Zaghmati a promis ce jeudi 22 août de mener une guerre sans merci aux magistrats corrompus. Il a classé magistrats en trois catégories.

« Il y a des magistrats qui prononcent des jugements excellents et avec un haut degré de l’intégrité des procédures et de l’application de la loi, mais malgré cela leurs jugements sont frappés de suspicions parce que celui qui les a prononcés, a un comportement suspect », a souligné M. Zaghmati.

Pour la « deuxième catégorie des jugements et des décisions judiciaires prononcés par des magistrats réputés pour leur droiture », le ministre a estimé que leur contenu est « faible », et restent au-deçà de ce qui est demandé.

M. Zaghmati a ensuite parlé de la « troisième catégorie de magistrats au comportement suspect », et qui « prononcent des jugements de piètre qualité ». « C’est un fléau qu’il faut combattre, sans complaisance, ni tolérance », a-t-il demandé, sur un ton ferme.

Ce discours de M. Zaghmati sur la lutte contre la corruption au sein du secteur de la Justice, intervient une semaine après l’annonce jeudi 15 août, du limogeage du procureur de la République du tribunal de Tlemcen, et la suspension deux magistrats. Le premier, au tribunal d’El Harrach, à Alger, pour non-respect du devoir de réserve et usurpation d’identité. Le second exerçait au sein de la Cour de Tiaret. Il est accusé d’abus de fonction et de comportements inappropriés qui touche à la réputation de la justice, selon le communiqué.

Ces décisions ont été critiquées par le Syndicat national de la magistrature, qui les a qualifiées illégales.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close