search-form-close
Véhicules de moins de 3 ans : « Les monnaies étrangères vont flamber »

Véhicules de moins de 3 ans : « Les monnaies étrangères vont flamber »

Le directeur de la Bourse d’Alger est sceptique concernant la dernière annonce du gouvernement sur les véhicules de moins de trois ans. Yazid Benmouhoub redoute une flambée de la valeur des monnaies étrangères face au dinar si la décision est appliquée.

« Pour le dispositif, je pense qu’il n’a pas encore été rendu officiel par les ministères du Commerce et des Finances, donc sans anticiper, il faudra attendre de connaître le mécanisme mis en place pour pouvoir l’analyser. Mais s’il est comme on le décrit, automatiquement pour pouvoir acheter il faudra aller sur le marché parallèle pour acquérir des devises et là, le risque ce serait une flambée de la monnaie étrangère par rapport au dinar », a expliqué Yazid Benmouhoub ce lundi 13 mai sur les ondes de la radio Chaîne III.

Le ministère du Commerce a annoncé récemment la prochaine levée de l’interdiction d’importer des véhicules usagés par les particuliers et parmi les conditions arrêtées, selon les premières explications, l’ouverture d’un compte devises par le citoyen qui souhaite importer un véhicule.

« En ce qui concerne la mesure elle-même, elle pourrait permettre à beaucoup d’Algériens de bénéficier d’un véhicule à moindre coût puisque depuis l’arrêt des concessionnaires le marché a flambé. Cela va aussi réduire le prix des véhicules montés en Algérie. L’objectif c’est de combattre la cherté des véhicules montés en Algérie. Entre le véhicule monté en Algérie et celui fabriqué à l’étranger, on voit un gap qui est important, ce qui ne peut être expliqué que par une marge bénéficiaire assez élevée de la part de ces entreprises », a ajouté M. Benmouhoub.


Sur le même sujet :

Le gouvernement Bedoui peut-il autoriser l’importation des véhicules d’occasion ?

Retour de l’importation des véhicules d’occasion : le gouvernement explique sa démarche

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close