search-form-close
Situation politique : les mises en garde du MSP

Situation politique : les mises en garde du MSP

Le MSP a mis en garde, ce mardi 5 novembre, contre la tentation « d’imposer » des élections de « façon insensée » car susceptibles de menacer la construction d’un consensus.

« Imposer la présidentielle d’une manière déraisonnable, qui devient de plus en plus claire, pourrait transformer cette échéance en menace pour la possibilité de construction d’un consensus, à la stabilité et à la relance du processus de développement, ce qui exposera le pays à de grands dangers », met en garde le MSP dans un communiqué qui a sanctionné la réunion de son bureau exécutif tenue à Alger.

Le parti, qui a décidé de boycotter la présidentielle, estime que l’ « évolution de la situation confirme que le système politique s’emploie à se renouveler et à continuer avec le même esprit, instruments et figures, ce qui éloigne de jour en jour l’espoir suscité par le mouvement populaire alors que le mécontentement gagne tous les niveaux », écrit-il.

Se félicitant, par ailleurs, de la mobilisation monstre du vendredi 1er novembre, laquelle traduit que la « prise de conscience des Algériens n’est pas influencée par les intimidations et les tentatives de contenir le mouvement », le MSP soutient que ce mouvement demeure la « garantie pour sauver la marche des réformes et du changement » engagé le 22 février et pour la protéger des « stratagèmes contre la liberté (…) ».

Dans ce cadre, il déplore la persistance du « mépris » affiché par le pouvoir envers le peuple et ses revendications, malgré les promesses de les respecter, la mobilisation chaque vendredi, particulièrement à Alger, et le refus de la politique du fait accompli.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close