search-form-close
Au volant de la nouvelle Seat Ibiza

Au volant de la nouvelle Seat Ibiza

Z.R.
En 2016, Seat a enregistré ses meilleurs résultats depuis 16 ans. L’année dernière, plus de 400.000 véhicules ont été livrés et le constructeur a connu un bénéfice opérationnel de 143 millions de dollars.

ESSAI. La cinquième génération de la Seat Ibiza est l’une des voitures qui seront assemblées dans la nouvelle usine du groupe Volkswagen à Relizane. La nouvelle Ibiza, que nous avons testée sur un parcours d’une centaine de kilomètres au cœur de la Catalogne, est une citadine intelligente que Seat veut « accessible ». 

Le véhicule, doté d’une boîte automatique à 6 rapports, et d’un moteur essence 1.0 TSI de 115 ch, possède une bonne reprise et un bon maintien. Il s’agit de la finition Xcellence (la gamme se décline en trois autre finitions : Reference, Style et FR)

Conduit sur des routes de campagnes sinueuses, en milieu urbain et sur l’autoroute, la nouvelle Ibiza est dynamique et dispose d’une adhérence notable en courbe et dans les virages.

Le véhicule est doté d’un nouveau design et d’une plateforme modulaire MQB A0 inédite qui sera prochainement installée sur le modèle Volkswagen Polo. Pour l’Ibiza 2017, la carrosserie a aussi été modifiée et gagne 33% en rigidité.

Au niveau confort, la suspension a été revue et grâce à la souplesse de sa conduite, la citadine espagnole donne l’impression d’avoir effectué un trajet beaucoup plus court. Seul bémol, le montant du pare-brise qui coupe le champ de vision du conducteur à certain moment et qui devient gênant dans les virages serrés.

Plus d’espace intérieur

Le véhicule de segment B est plus compact avec davantage d’espace à l’intérieur. À l’arrière, les passagers gagnent 35 mm d’espace supplémentaire. Les sièges ont aussi été élargis pour offrir 42 mm en plus. Quant au coffre, il gagne 63 litres avec un volume total de 355 litres, permettant aisément de rentrer deux valises de taille moyenne. « Aucun autre véhicule de cette classe n’a la même capacité », affirme Antonio Valdivieso, responsable de la communication produit, lors d’une conférence de presse, jeudi 19 mai à Barcelone.

Pour la sécurité, la nouvelle carrosserie permet une résistance au choc plus importante en cas d’accident, précisent les responsables. Le véhicule est doté d’une caméra de recul et de radars de stationnement qui s’avèrent très utiles en ville. La nouvelle Seat Ibiza dispose par ailleurs du « Front Assist », un régulateur de vitesse qui fonctionne de 30 km/h à 210 km/h et d’un détecteur de fatigue ainsi qu’un « Keyless Entry System », système d’accès et de démarrage sans clé.

Attirer une clientèle plus large 

Quant au design, il a été revu pour attirer une clientèle plus large. Parmi les couleurs, on retrouve notamment le « rouge désir », « le bleu magenta » et surtout le « magenta mystic », destiné à un public féminin qui compose la moitié de la clientèle sur ce modèle.


La nouvelle Ibiza, couleur Mystic Magenta. (© Z.R.)


« Les clients Ibiza sont dix ans plus jeunes que la moyenne du segment », a indiqué Antonio Valdivieso. Pour la marque, l’objectif est de garder cette clientèle tout en attirant les personnes qui ont plus de trente ans.

En termes de technologie, le véhicule dispose de trois profils qui permettent aux conducteurs de choisir le mode de conduite adapté (économique, normal, sport) ou bien de le personnaliser grâce au mode individuel. Le véhicule offre également un système Audio Beats et un chargeur à induction pour recharger son téléphone sans utiliser de fil. Il permettra au conducteur de connecter son smartphone en utilisant différentes applications, comme Apple Car Play, Android Auto et Mirror Link. Sur la console centrale, on retrouve un écran tactile 8 pouces.

D’une manière générale, l’intérieur de l’habitacle a été épuré et un système d’éclairage permet au conducteur de choisir une lumière d’ambiance modifiable selon trois couleurs.


La nouvelle Seat Ibiza, couleur rouge. (© Z.R.)


Seat : 143 millions de dollars de bénéfices en 2016

Seat se porte bien. En 2016, l’entreprise a enregistré ses meilleurs résultats depuis 16 ans, révèlent les responsables de la marque. L’année dernière, plus de 400.000 véhicules ont été livrés et le constructeur a connu un bénéfice opérationnel de 143 millions de dollars.

En 33 ans de commercialisation, il s’est écoulé 5,4 millions de Seat Ibiza. Pour la cinquième génération de ce modèle, 80% des ventes se font à l’export vers 75 pays. En Europe, la commercialisation du nouveau modèle débutera en juin 2017 et les tarifs de base tourneront autour de 14 995 €, selon les pays.

Pour l’Algérie, le véhicule devrait être assemblé au sein de l’usine Volkswagen (groupe auquel appartient Seat) à Relizane. Son tarif est encore en discussion et sera communiqué plus tard, ont indiqué les responsables espagnols de la marque Seat.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close