search-form-close
Révision constitutionnelle : le MSP propose de criminaliser l’usage du français

Révision constitutionnelle : le MSP propose de criminaliser l’usage du français

Dans le cadre de la révision constitutionnelle, le MSP propose la généralisation de la langue arabe dans les institutions et dans la rédaction des documents publics, et la criminalisation de l’utilisation de la langue française dans les institutions et les documents publics.

Il propose aussi la généralisation de la langue nationale et officielle dans les institutions et les documents officiels. Le parti islamiste ne propose aucun statut pour tamazight. Pour lui, il faut inscrire dans la loi fondamentale l’arabe et tamazight comme « deux sœurs qui ont un prolongement historique commun » !

Sur la disposition contenue dans le projet préliminaire de la révision de la Constitution portant « insertion de Tamazight comme disposition qui ne peut faire l’objet de révision », le MSP ne dit rien.

Le parti islamiste voudrait voir consacrer la cha’ria comme fondement de la législation en Algérie, et propose d’inscrire la Référence à la Proclamation de Novembre 54 parmi les articles ne devant faire l’objet de révision.

  • Les derniers articles