search-form-close
Rebond du coronavirus : Djerad accuse et menace

Rebond du coronavirus : Djerad accuse et menace

Les lois de la République seront appliquées avec « fermeté » contre ceux qui incitent au non-respect des mesures anti-Covid, a assuré ce mardi à Tindouf le Premier ministre, Abdelaziz Djerad.

« Il appartient à l’Etat d’adopter le moyen de coercition et d’appliquer avec fermeté les lois de la République (…) Nous ne tolérons pas que des personnes malintentionnées cherchent à semer le chaos », a affirmé M. Djerad lors de l’inspection d’un centre médical à Tindouf dans le cadre de sa visite de travail dans cette wilaya, selon le compte-rendu de l’agence officielle.

Le Premier ministre a désigné du doigt « des personnes, vivant hors de l’Algérie », qui, selon lui, « incitent les jeunes à renoncer à la prévention et la protection et à sortir sans masque sanitaire ».

M. Djerad a poursuivi en affirmant que « la conscience et la responsabilité constituent la pierre angulaire dans tous les efforts conjugués pour la lutte contre la pandémie du Covid-19 ».

« Nous avons constaté, en dépit des efforts déployés par l’Etat et des moyens de sensibilisation, qu’il existe deux catégories de citoyens, l’une a fait preuve de responsabilité dans la lutte contre cette pandémie et l’autre manifeste une indifférence et a contribué à la recrudescence de la pandémie notamment ces dernières semaines », a-t-il dénoncé.

Pour M. Djerad, ceux qui ne respectent pas les mesures anti-Covid, dont le port du masque, sont « indirectement responsable de l’augmentation des cas contaminés » et « même des décès par le coronavirus. »

« La solidarité doit prévaloir en cette conjoncture pour nous protéger et prévenir les autres », a-t-il demandé, en affirmant que le gouvernement œuvre « sans relâche, en coordination avec le corps médical, le mouvement associatif et tous les responsables, à protéger l’Algérie ».

« Les cadres de la santé ont prouvé, aujourd’hui encore, que le pays dispose de toutes les compétences et ressources humaines capables de prémunir le citoyen de la pandémie et protéger la société de ses répercussions », a-t-il dit.

Le Premier ministre a ensuite défendu les mesures prises par les autorités pour faire face à la pandémie, en affirmant que « l’Etat a depuis l’apparition du coronavirus, pris, sous la conduite du président de la République, toutes les mesures nécessaires pour asseoir un dispositif et une gouvernance ayant permis de cerner la pandémie ».

Il a salué le corps médical et paramédical qui « s’est mobilisé pour faire face à cette situation, de même que l’administration locale et les institutions de l’Etat et les corps de sécurité et constitués qui s’y sont impliqués ».

M. Djerad a également rendu hommage aux corps de sécurité, police et gendarmerie nationale, et à l’Armée nationale populaire (ANP), ayant conjugué leurs efforts et travaillé « main dans la main » sous le signe de « Khawa-Khawa » (fraternité).

Il a également salué tous les citoyens impliqués dans la lutte contre le coronavirus, dont les associations de quartiers, les sapeurs-pompiers, les membres du Croissant-Rouge algérien qui ont « prouvé une cohésion sociale inébranlable », a-t-il dit.

Il a, dans ce cadre, appelé les citoyens à faire preuve de responsabilité, de se protéger et de protéger leurs concitoyens, car, a-t-il dit, « il en incombe à chacun la responsabilité devant autrui et devant Dieu ».

  • Les derniers articles