search-form-close
Qui est le nouvel ambassadeur de France en Algérie ?

Qui est le nouvel ambassadeur de France en Algérie ?

François Gouyette est le nouvel ambassadeur de France en Algérie. Il a été nommé ce mercredi 29 juillet par le conseil des ministres français, en attendant que ce choix soit entériné par Alger.

Pour remplacer Xavier Driencourt, admis à la retraite, les autorités françaises ont opté pour « un grand  ami de l’Algérie » et « un fin connaisseur du Maghreb et du Monde arabe », explique un proche du nouvel ambassadeur. « Cela montre la volonté du président Emmanuel Macron d’écrire une nouvelle page de la relation franco-algérienne », estime-t-il.

Sur les questions régionales, notamment le dossier libyen, M. Gouyette « va être très utile ». « Alger va trouver un très bon interlocuteur en la personne du nouvel ambassadeur sur les questions régionales. Il a été ambassadeur à Tunis et Tripoli, il connait aussi les pays du Golfe où il a la confiance des dirigeants. Il fait partie des rares diplomates français qui ont connaissance profonde du Maghreb et c’est un homme qui a de solides réseaux dans l’establishment français », ajoute-t-il.

Ses connaissances le décrivent comme « le plus maghrébin des ambassadeurs français ».

Cela tient d’abord de sa filiation. Son père, Maurice Gouyette, a vécu en Algérie, à Bejaia précisément, et parlait même le kabyle. François est passionné de musique chaâbi qu’il lui arrive même de jouer.

Son parcours académique et professionnel l’a aussi aidé à acquérir une expertise et une connaissance de l’histoire et de la culture maghrébine reconnues et respectées.

Né en 1956, il est titulaire d’une maîtrise en droit public, d’un diplôme supérieur de l’Institut national des langues et civilisations orientales (arabe) et d’un diplôme de traducteur arabe – français. Outre le français et l’arabe, il parle trois autres langues : l’anglais le grec et le turc.

En France, il est connu pour être un proche de Jean-Pierre Chevènement, lui-même un grand ami de l’Algérie ayant été, entre autres, président de l’association France-Algérie.

Gouyette a notamment été conseiller diplomatique de Chevènement au ministère de l’Intérieur entre 1997 et 2001.

Après avoir accumulé, à partir de 1981, les postes dans des représentations françaises dans le pourtour méditerranéen et dans l’administration centrale de la diplomatie française, il occupe son premier poste d’ambassadeur, à Abu Dhabi, en 2001. Il sera ensuite ambassadeur chargé du processus euro-méditerranéen (2005-2008), puis successivement ambassadeur à Tripoli (2008-2011), à Tunis (2012-2016) et enfin à RIyad depuis 2016.

  • Les derniers articles