search-form-close
Port d’Alger : le trafic de marchandises en baisse au premier trimestre

Port d’Alger : le trafic de marchandises en baisse au premier trimestre

NEWPRESS

Le port d’Alger a connu une légère baisse du trafic de marchandises durant le premier trimestre 2017. Au total, 500 navires ont accosté sur les quais du port de la capitale contre 546 durant la même période de l’année passée, soit une baisse de 8,42%, selon les chiffres de l’Entreprise du Port d’Alger (EPAL) cités par l’Agence officielle.

Pour ce qui est du mouvement de navigation durant le premier trimestre 2017, les porte-conteneurs arrivent toujours en tête avec 270 navires. Ce chiffre représente 58% du nombre total des navires opérants, suivis des tankers à hydrocarbures avec une proportion de 15%.

Dans le même sillage, les marchandises issues de l’importation ont constitué 83% du trafic total, soit une baisse de 1,7% par rapport au premier trimestre 2016. Selon l’Agence officielle, cette baisse s’explique par le « recul du volume des minéraux, des matériaux de construction et de produits pétroliers débarqués ».

En parallèle, les matières embarquées (destinées à l’export) ont enregistré une hausse de 11,6% par rapport aux trois premiers mois de 2016 avec un volume de 512,5 tonnes.

S’agissant du transport maritime des voyageurs, il a connu une forte hausse au premier trimestre de l’année en cours. Ainsi, 27.444 passagers ont embarqué via la gare maritime d’Alger contre 18.573 passagers à la même période de 2016, soit une augmentation de près de 48%. Les véhicules accompagnés des voyageurs ont également connu une forte hausse de 53%.

Enfin, pour le rendement portuaire, la durée d’attente moyenne des navires en rade au Port d’Alger est passée de 2,01 jours au 1er  trimestre 2016 à 1,56 jours à la même période de 2017.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close