search-form-close
Miss Algérie 2019 répond à ses détracteurs : « Je ne fais pas attention aux critiques » (Vidéo)

Miss Algérie 2019 répond à ses détracteurs : « Je ne fais pas attention aux critiques » (Vidéo)

Les nombreuses attaques racistes subies par Khadidja Benhamou, couronnée la semaine dernière Miss Algérie 2019, n’ont pas affectée la jeune fille d’Adrar. « Oui j’ai eu des critiques, j’ai lu certaines. Je leur dis qu’ils doivent me connaître avant de me juger », a-t-elle lancé à l’adresse de ses détracteurs, ce mardi, lors de l’émission TSA Direct.

La Miss fraîchement élue parmi 16 candidates finalistes a su garder son sourire malgré cinq jours d’attaques et de critiques, souvent motivées par sa couleur de peau. « Il n’y a pas de différence entre les couleurs de peau et il ne faut pas juger une personne avant de la connaître », a-t-elle répondu à ces critiques, souvent violentes.

« Je vais continuer. Je ne fais pas attention à leurs commentaires et j’accepte toutes les opinions », a affirmé la souriante reine de beauté, qui promet : « Avec le temps, je montrerai qui est Khadidja ».

Attaques racistes ?

Si Khadidja Benhamou garde le sourire, c’est sans doute aussi grâce à « sa forte personnalité » mais également à l’équipe organisatrice du concours Miss Algérie, avec à sa tête Fayçal Hamdad qui l’a protégée.

« Quand on a vu que ça commençait à prendre une ampleur importante, on a isolé Khadidja, elle ne savait pas exactement ce qu’il y avait. Elle est Miss Algérie, si elle est déstabilisée, si elle a une dépression nerveuse, c’est l’image de notre pays qui serait entachée », a expliqué l’organisateur.

Toutefois, les nombreuses critiques et attaques dirigées contre la nouvelle Miss Algérie ne relèvent pas forcément du racisme, à en croire M. Hamdad. « Du racisme ? Je dirais que non, je pense plutôt qu’ils s’expriment mal », a-t-il nuancé. « Nous avons le même problème chaque année, nous sommes très suivis, très critiqués. Chaque Miss Algérie qui est élue est matraquée », a-t-il poursuivi, insinuant que le problème ne réside pas tant dans la couleur de peau de la nouvelle miss que dans la tendance qu’ont les Algériens à « casser ceux qui percent au lieu de les encourager ».

« Le choix des finalistes s’est fait selon plusieurs critères, mis à part le choix de la beauté, de la personnalité, on essaye de prendre plusieurs personnalités, mentalités, régions et traditions différentes pour qu’il y ait un partage entre les filles », a détaillé l’organisateur.

Des projets en perspective

Son couronnement en tant que Miss Algérie permet à Khadidja Benhamou de « réaliser un rêve » mais également de poursuivre plusieurs projets, notamment dans le caritatif.

« Nous avons préparé toute une caravane nous allons aller dans plusieurs wilayas, notamment au Sud », a indiqué Fayçal Hamdad. Selon lui, Miss Algérie 2019, a « un grand message à communiquer ».

« Elle vient du Sud, donc le message qu’elle communique est très important, c’est un message de paix. Qu’on soit du Sud de l’Est ou de l’Ouest, on est toujours Algérien », a-t-il poursuivi.

En plus de sa participation en 2020 au concours Miss Monde, auquel Miss Algérie est affilié, d’après M. Hamdad, Khadidja Benhamou a d’autres projets dont elle n’a pas souhaité donner les détails avant d’en avoir discuté avec ses deux dauphines. Mais déjà, le responsable du concours a révélé que la fille d’Adrar qui rêve d’une carrière d’actrice a reçu « une proposition très intéressante, grandiose », sans en dire plus.

close