search-form-close
Maîtrise de l’anglais : les Algériens restent derniers de la classe

Maîtrise de l’anglais : les Algériens restent derniers de la classe

L’Algérie a été classée à la 90e place (sur 100 pays) dans l’Indice de maîtrise de l’anglais (English Proficiency Index, EPI), une étude établie par EF Education First qui analyse les résultats de 2,3 millions de personnes ayant passé leurs tests d’anglais.

L’Algérie est accoutumée du fond des classements d’Education First. Le pays était déjà classé à la 81e place sur 88 pays en 2018, et à la 76e place sur 80 pays en 2017. L’Algérie a obtenu un score de 45,28 sur 100 en 2019, en légère hausse par rapport aux 44,5 points obtenus l’année dernière.

Si la femme algérienne obtient un meilleur score que l’homme algérien, celui-ci a tout de même connu une légère baisse, passant de 46,5 en 2018 à 46,19 en 2019, tandis que le score de l’Algérien a connu une légère hausse passant de 43,33 à 44,46 points sur 100.

Le score de l’Algérie la place dans la catégorie des pays à « compétence très faible » et sa 90e place la positionne plus bas que des pays tels que l’Afghanistan (89e), la Mongolie (88e), la Syrie (82e), le Qatar (80e) ou encore la Turquie (79e). L’Algérie est également quatorze places derrière son voisin le Maroc qui occupe la 76e place et 25 places derrière la Tunisie, 65e et présent dans la catégorie des pays à « compétence faible ». Autre voisin de l’Algérie, la Libye occupe la 100e et dernière place du classement

« L’Algérie, la Libye et la Tunisie ont tous connu de modestes améliorations dans la maîtrise de l’anglais depuis l’an dernier, bien qu’ils doivent investir davantage dans l’enseignement de l’anglais s’ils veulent préparer leurs jeunes travailleurs à l’entrepreneuriat dans des marchés internationaux concurrentiels », estime Education First, multinationale spécialisée dans l’enseignement de l’anglais.

« L’Algérie, le Maroc et la Tunisie ont des paysages linguistiques complexes, avec des dialectes locaux de l’arabe, du berbère, du français et de l’arabe moderne standard, qui jouent tous différents rôles dans la vie privée, le système éducatif et la sphère publique », explique la même source.

« L’anglais est relativement nouveau dans ce mélange mais il est de plus en plus apprécié, en particulier pour sa neutralité et son potentiel commercial », affirme Education First.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close