search-form-close
Ligue 1 (2018-2019) : qui pour succéder au CSC ?

Ligue 1 (2018-2019) : qui pour succéder au CSC ?

La 9e édition de la Ligue 1 professionnelle de football 2018-2019 débutera demain vendredi avec au menu l’affiche mettant aux prises le champion sortant le CS Constantine au NA Husseïn-Dey au stade Chahid-Hamlaoui de Constantine (21h00).

Après presque trois mois d’inactivité, la Ligue 1 reprendra ses droits dès ce week-end en présence de 16 équipes sur la ligne de départ, mais aux objectifs diamétralement opposés, moyens obligent.

Le CSC qui a réussi à s’adjuger en mai dernier le deuxième titre de son histoire, déjouant tous les pronostics, aura certainement du mal à préserver la cadence, d’autant que la formation chère à l’entraîneur Abdelkader Amrani sera l’équipe à battre.

Le club de Cirta aura fort à faire face au Nasria, 3e au classement final la saison dernière, dont les joueurs sont réputés pour leur combativité sur le terrain, sous la houlette de Dziri Billel, qui enchaîne sa deuxième saison avec les « Sang et Or ».

Véritable révélation grâce à une position de vice-champion d’Algérie, la JS Saoura entamera la nouvelle saison en déplacement face à la JS Kabylie, à huis clos.

La formation kabyle, dirigée désormais par le technicien français Franck Dumas, a enregistré l’arrivée de pas moins de 11 joueurs dont deux étrangers. Une véritable purge prônée par la direction pour apporter du sang neuf et espérer réaliser un meilleur parcours que celui du précédent exercice qui a vu les « Canaris » flirter avec la relégation, mais surtout se faire battre en finale de la  Coupe d’Algérie.

L’ES Sétif, auteur d’une saison 2017-2018 chaotique bouclée à une triste 8e place, tentera de relever la tête et reconquérir un titre cédé au CSC. Les joueurs du nouvel entraineur marocain Rachid Taoussi accueilleront lors de cette journée inaugurale l’USM Bel-Abbès, détenteur de la Coupe d’Algérie, et qui reste sur un match nul en amical face aux Congolais du TP Mazembe mardi (1-1).

Considéré comme l’un des favoris en puissance pour succéder au CSC, l’Entente est appelée à confirmer son statut face à une formation de l’USMBA qui a affiché d’excellentes dispositions lors de la période de préparation.

Les trois promus parmi l’élite : le MO Béjaia, l’AS Aïn M’lila, et le CABB Arreridj, seront en appel en déplacement avec la ferme intention de réussir leur retour en Ligue 1, et du coup avertir leurs futurs adversaires.

Le MO Béjaia, qui n’est resté en Ligue 2 que l’espace d’une saison, se rendra à Médéa pour affronter l’Olympique local, dirigé sur le banc par Saïd Hamouche, en remplacement de Sid Ahmed Slimani qui a décidé de mettre fin à trois saisons avec le club phare du Titteri, pour aller diriger le RC Kouba (Ligue 2).

L’AS Aïn M’lila effectue son retour en Ligue 1, après 16 longues saisons à évoluer dans les différents paliers inférieurs. La formation de l’Est sera opposée d’entrée au CR Belouizdad au stade du 20-Août 1955 d’Alger.

L’ASAM  tentera de réussir son come-back, mais cela passera inéluctablement par un résultat positif face au Chabab, qui a vécu un été assez mouvementé. Et pour cause, trois entraîneurs se sont succédé à la barre technique durant l’intersaison : Bougherara, Aït Djoudi, et Rouabah, avant que la situation ne retrouve un tant soit peu la sérénité sous la houlette de Si Tahar Chérif El-Ouezzani qui aura vraiment du pain sur la planche au vu du retard accusé dans la préparation.

Le CABB Arreridj, considéré comme l’un des clubs les plus dépensiers cet été en matière de recrutement en engageant pas moins de 17 nouveaux joueurs, effectuera un voyage semé d’embûches du côté de la capitale de l’Ouest pour défier le MC Oran, dont l’effectif a été renforcé par des joueurs de qualités et d’expérience à l’image de Boudebouda, Bouchar, ou encore Khoualed.

Le fait notable de cette nouvelle saison et le nombre nettement en hausse des entraineurs étrangers (10) par rapport aux techniciens locaux qui sont six seulement, ce explique la tendance de nos dirigeants à recourir aux entraineurs étrangers, même si les résultats ne sont toujours pas garantis.

Deux matchs sont décalés à la semaine prochaine : USM Alger – DRB Tadjenanet  fixé au mardi 14 août, et MC Alger – Paradou AC, qui reste à programmer.  Et pour cause, les deux clubs algérois sont engagés en 32e de finale (aller) de la Coupe arabe des clubs champions.

 

Programme des rencontres de la 1re journée :

Vendredi 10 août :

Constantine (Chahid-Hamlaoui) : CS Constantine – NA Husseïn-Dey (21h00)

Samedi 11 août :

Médéa : Olympique Médéa – MO Béjaïa (17h00)

Alger (20-Août-1955) : CR Belouizdad – AS Aïn M’lila (17h00)

Tizi-Ouzou : JS Kabylie – JS Saoura (19h00) huis clos

Sétif : ES Sétif – USM Bel-Abbès (20h00)

Oran (Ahmed-Zabana) : MC Oran – CABB Arreridj (21h00)

Mardi 14 août :

Alger (Omar-Hamadi) : USM Alger – DRB Tadjenanet (21h00)

Reste à programmer : MC Alger – Paradou AC (20h00).
close