search-form-close
Les accusations portées contre Louisa Hanoune sont « sans fondement », estime le PT

Les accusations portées contre Louisa Hanoune sont « sans fondement », estime le PT

Le secrétariat du bureau politique du PT, réuni ce mercredi 15 mai à Alger, a estimé que les accusations portées contre la secrétaire générale du Parti, en détention provisoire à Blida depuis jeudi dernier, « sont sans fondement ».

« Ce qui constitue une criminalisation de l’action politique et constitue une attaque violente contre la démocratie, le pluralisme et la majorité du peuple algérien, qui lutte sans relâche depuis le 22 février pour asseoir pleinement sa souveraineté », note le secrétariat dans un communiqué.

« Il s’agit d’une étape dangereuse qui inaugure une nouvelle ère porteuse de toutes les dérives et dérapages », soutient-il.

Dans un communiqué publié mardi, l’un des avocats de Louisa Hanoune, Me Mokrane Ait Larbi a confirmé qu’elle est poursuivie dans le cadre de l’affaire de Said Bouteflika, Mohamed Mediene et Athmane Tartag. Deux chefs d’inculpation sont retenus contre elle : « Complot ayant pour but de porter atteinte à l’autorité du commandant d’une formation militaire » (article 284 du code de justice militaire) et « complot pour changer le régime » (un acte prévu et puni par l’article 77 du code pénal).

Réitérant son « alignement total » sur la révolution populaire, le PT « remercie et salue » tous ceux qui ont exprimé leur soutien à la patronne du parti ainsi que les partis, les associations, les organisations syndicales, les militants, les personnalités nationales et les citoyens, ainsi que les militants « qui se mobilisent en faveur de la libération de la détenue politique Louisa Hanoune ». Dans ce contexte, plusieurs comités pour la libération de la chef du parti ont été installés à travers plusieurs régions du pays, selon le communiqué.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close