search-form-close
Le gouvernement demande aux communes de limiter les aides aux associations

Le gouvernement demande aux communes de limiter les aides aux associations

Le ministère de l’Intérieur a fixé les grandes lignes des budgets communaux pour 2019, dans une instruction adressée mardi 6 novembre aux walis. Le document de cinq pages, dont TSA détient une copie, précise les modalités de préparation des budgets préliminaires des communes pour l’année prochaine.

L’objectif, selon la même source, est de réaliser l’équilibre budgétaire et d’éviter “les situations de déficit” qu’ont connues plusieurs communes durant les deux dernières années, selon la même source.

Ces déficits ont été épongés grâce à des “aides exceptionnelles”, dont le montant n’a pas été précisé. Pour permettre aux communes d’équilibrer les recettes et les dépenses, le ministère de l’Intérieur fixe 5 grandes lignes pour l’établissement de leurs budgets pour 2019.

Et surtout, il détermine les priorités parmi lesquelles le paiement des salaires des fonctionnaires, les factures de consommation d’énergie (électricité, gaz), le paiement des dettes envers les entreprises publiques (Sonelgaz, Algérienne des eaux, l’Anep, les Centres d’enfouissement technique, les entreprises d’énergie) et le paiement des frais relatifs à l’exécution des décisions de justice contre les communes. Il préconise de “limiter à 3% des recettes fiscales des communes” les aides fournies aux associations.

Tout en fixant les priorités dans les dépenses, le département de Noureddine Bedoui propose quatre types de sources de financements aux communes. En plus des recettes fiscales, les aides fournies par les wilayas pour le gardiennage et l’entretien des écoles et l’inscription des budgets nécessaires à la cantine scolaire.

Le ministère de l’Intérieur demande aussi aux communes de réduire leur consommation d’énergie en utilisant l’énergie solaire.

close