search-form-close
Le FFS dénonce la détention des manifestants porteurs de l’étendard amazigh

Le FFS dénonce la détention des manifestants porteurs de l’étendard amazigh

Le FFS a dénoncé ce lundi la mise en détention des manifestants algériens interpellés vendredi 21 juin au motif du port de l’étendard amazigh, estimant que « cette campagne est une véritable contre-révolution menée contre le sursaut populaire pacifique engagé avec succès depuis plus de quatre mois ».

« Le Front des Forces Socialistes dénonce avec extrême vigueur la mise en détention de citoyens Algériens qui portaient l’étendard amaziɣ et condamne les poursuites judiciaires entreprises contre eux, basées sur des accusations dénuées de tous fondements », indique le parti dans un communiqué signé par le Premier secrétaire, Hakim Belahcel.

« Porter l’emblème amaziɣ est un acte qui atteste l’appartenance à l’identité et à la culture amaziɣ facteur d’intégration de l’ensemble nord-africain et ne peut en aucune manière et sous aucun prétexte être assimilé à une tentative d’attenter à l’unité nationale et à l’emblème national », estime le FFS, rappelant que la Constitution « atteste et confirme le caractère national et officiel de tamaziɣt. Il est donc irraisonnable et affligeant de criminaliser ses symboles et ses repères en toutes circonstances », affirme le parti.

« L’instrumentalisation de l’appareil judiciaire dans cette opération, montre une fois de plus que la justice est toujours sous l’emprise des injonctions et qu’elle échappe toujours à la seule motivation des lois », déplore le FFS, qui exige « la libération immédiate et sans conditions de ces détenus et l’annulation des poursuites judiciaires orientées contre eux ».

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close