search-form-close
Le directeur de la culture de M’sila qualifie Abane de « traitre »

Le directeur de la culture de M’sila qualifie Abane de “traitre”

Grave dérapage du directeur de la culture de la wilaya de M’sila, Rabah Drif. Dans un message posté sur sa page Facebook vendredi 10 janvier, il a qualifié le moudjahid Abane Ramdane de « traitre ».

S’adressant au cinéaste Bachir Derrais, il a écrit : « je vous ai combattu et je vous combattrai. Ce n’est pas parce que vous êtes Bachir Derrais, mais pour une seule et unique raison, c’est que vous êtes le prolongement du plus grand traître et agent de la révolution bénie qui est (Abane Ramdane). »

Rabah Drif s’est attaqué aussi au congrès de la Soummam en le considérant comme « un coup d’État contre la volonté du peuple » algérien.

M. Drif a enfoncé le clou deux jours après en affirmant sur le même réseau social qu’il s’était exprimé en tant que simple citoyen et qu’il n’allait pas se taire.

Ces attaques inédites contre Abane de la part d’un responsable en poste ont provoqué un tollé sur les réseaux sociaux et de nombreuses réactions de condamnation.

Sur Facebook, le cinéaste Bachir Derrais a traité Drif de « voyou » en affirmant qu’il a été « recruté par Azzeddine Mihoubi et qu’il est « cadre du RND et camarade du parti du ministre actuel des Moudjahidine,Tayeb Zitouni et son secrétaire général Boumedienne Khadi ».

Mais, la ministre de la Culture Malika Bendouda a jugé « inacceptable » ses propos sur Abane, en affirmant que s’attaquer aux chouhadas et aux moudjahdine ne relève en aucun de la liberté d’expression.

« Ce que le directeur de la culture (de M’sila) a fait est inacceptable dans le fond et la forme. Et sa justification de s’exprimer en tant que citoyen ne l’excuse pas. Porter atteinte aux chouhadas et au moudjahdine qui ont sacrifié leurs vies ne relève en aucun cas de la liberté d’expression », a déclaré la ministre, dimanche soir sur Twitter. Le ministre des Moudjahidine Tayeb Zitouni n’a pas réagi.

  • Les derniers articles