search-form-close
Khaled Nezzar entendu par le tribunal militaire de Blida

Khaled Nezzar entendu par le tribunal militaire de Blida

Le général à la retraite Khaled Nezzar a été entendu, ce mardi 14 mai, par le juge d’instruction du tribunal militaire de Blida dans l’affaire qui concerne Said Bouteflika, les généraux Mohamed Mediene (Toufik) et Athmane Tartag ainsi que Louisa Hanoune.

Selon le site Algeriepatriotique, l’ancien ministre de la Défense a été entendu en tant que « témoin » dans cette affaire. Il s’est abstenu de faire de déclaration sur son audition aux fins de respecter « le secret de l’instruction », précise le site, propriété de sa famille.

L’ENTV n’a pas montré d’images dans ses journaux télévisés de l’après-midi sur l’entrée de Khaled Nezzar au tribunal militaire de Blida.

Fin avril, Khaled Nezzar a dévoilé le contenu d’une discussion qu’il a eue avec le frère et conseiller de l’ex-président de la République, Said Bouteflika, les 7 et 30 mars derniers.

Selon Nezzar, Said Bouteflika lui a confié qu’il envisageait de démettre le général de corps d’armée Ahmed Gaid Salah de ses fonctions de vice-ministre de la Défense et de Chef d’état-major de l’ANP, après la réunion du commandement de l’armée durant laquelle la demande d’appliquer l’article 102 de la Constitution a été formulée pour la seconde fois pour faire partir Abdelaziz Bouteflika, contesté dans la rue.

Selon Nezzar, Said Bouteflika voulait instaurer « l’état d’urgence » ou « l’état de siège » dans le pays pour répondre au mouvement de contestation populaire qui a débuté le 22 février dernier.

« Jusqu’à la dernière minute, le porte-parole du Président-son frère Saïd- s’est accroché au pouvoir, multipliant les tentatives de diversion, les manœuvres, les manigances désespérées pour garder la haute main sur les affaires du pays », a précisé Khaled Nezzar.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close