search-form-close
Intoxication au monoxyde de carbone : six morts en moins de 24 heures à Alger

Intoxication au monoxyde de carbone : six morts en moins de 24 heures à Alger

Quatre personnes ont trouvé la mort, dans la nuit de vendredi à samedi, à Bouloghine suite à l’asphyxie au monoxyde de carbone qui émanait d’un chauffe-bain, a annoncé le Lieutenant Khaled Benkhalfallah, chargé de l’information des services de la Protection civile de la wilaya d’Alger.

Il s’agit, a précisé la même source à la Radio nationale, d’un homme et trois femmes d’une même famille, âgés de 21 à 31 ans, dans la cité des 80 logements Abderrahmane Mira sise à Bouloghine dans la wilaya d’Alger.

Parmi les victimes, figure la journaliste Imane Chibane, selon la Protection civile.

Les corps ont été transférés à la morgue de l’hôpital Mohamed Lamine Debaghine (ex-Maillot).

Deux autres morts à Ain Naâdja

Moins de 24 heures plus tôt, deux autres personnes ont trouvé la mort, vendredi, asphyxiées par le monoxyde de carbone qui émanait d’un chauffe-bain, ont annoncé les mêmes services.

Ce drame a été enregistré, vendredi, à 13h00, dans un appartement sis à la cité des 2540 logements à Ain Naâdja, ajoutant qu’il s’agit de deux frères quinquagénaires, qui ont inhalé le monoxyde de carbone qui émanait du chauffe-bain non équipé en système d’évacuation des gaz brûlés.

Les deux victimes ont été transférées vers la morgue d’El Alia par les agents de la Protection civile, a-t-on ajouté.

Rappelant le bilan des accidents d’asphyxie au monoxyde de carbone à Alger, en 2018, qui fait état du décès de 14 personnes et du secours de 253 personnes incommodées par ce gaz inodore, le même responsable a appelé à la nécessité de la maintenance des appareils fonctionnant au gaz et à s’assurer de l’existence d’un système d’aération, afin d’éviter d’autres drames similaires.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close