search-form-close
Enquêtes sur Ali Haddad : tous les comptes bancaires de Fertial gelés

Enquêtes sur Ali Haddad : tous les comptes bancaires de Fertial gelés

L’entreprise algéro-espagnole Fertial, spécialisée dans la fabrication d’engrais, est complètement paralysée, après le gel total de ses comptes bancaires, dans le cadre des enquêtes sur Ali Haddad.

L’alerte a été lancée ce dimanche 25 aout par le directeur général de la société Stephane Dieude. Dans une correspondance interne, M. Dieude a commencé par relater la genèse du problème.

Tout a commencé le 20 juin dernier. « La décision de justice datée du 20 juin 2019 prise par le Tribunal de Sidi M’hamed a provoqué le gel de la quasi-totalité des comptes bancaires et des moyens de financements de Fertial.

Cette décision a été prise dans le cadre des enquêtes en cours concernant l’actionnaire Ali Haddad et ETRHB ; Fertial n’étant nullement concernée par ces affaires en justice », explique d’emblée M. Dieude dans sa correspondance, dont nous détenons une copie.

La décision du Tribunal de Sidi M’hamed a impacté Fertial, sans provoquer le blocage total de son fonctionnement, et surtout compromettre le versement des salaires.

Fertial, assure son patron, « a essayé avec d’extrêmes difficultés et sous le contrôle très exhaustif de la banque BEA de maintenir le paiement des salaires du personnel et de quelques fournisseurs et prestataires prioritaires pour le maintien de son activité ». Mais cette situation n’allait pas durer longtemps, puisque la BEA a décidé de tout fermer ; et ce à quelques jours de la rentrée scolaire.

« Malheureusement, la BEA vient des compléments et des clarifications portant l’application de la décision de justice du 20 juin 2019. Suite à la pression d’institutions sécuritaires récemment sensibilisées au contexte interne de Fertial, la banque a été donc contrainte de geler, avec effet immédiat, nos derniers comptes opérationnels, ce qui nous empêche de réaliser la moindre opération de paiement dont les salaires au titre du mois d’août que nous nous apprêtons à mettre au paiement », déplore le même responsable en exprimant ses regrets par la tournure prise par les évènements.

Le patron de Fertial parle d’ « une situation dommageable pour l’ensemble des travailleurs de la société surtout à la veille de la rentrée scolaire », qui « doit être corrigée par la justice ». « Fertial doit être dissociée de la situation de monsieur Ali Haddad et de ses sociétés », plaide M. Dieude.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close