search-form-close
DIRECT – 54e vendredi : suivez les principaux événements

DIRECT – 54e vendredi : suivez les principaux événements

21h10. Me Mustapha Bouchachi parle du procès de Karim Tabbou, qui aura lieu le 4 mars.

17h30. Le premier vendredi de la deuxième année du Hirak a été marqué par un maintien de la mobilisation à Alger et à travers de nombreuses villes du pays. Les manifestants maintiennent leurs revendications pour une véritable démocratie, une justice indépendante, la libération des détenus…Les Algériens sont sortis à Alger, Oran, Constantine, Annaba, Tizi Ouzou, Bejaia, Bouira, Sidi Bel Abbés, Setif, El Oued, Boussaâda, Khenchela, Médéa, Guelma, Biskra, Saida, Mostaganem, Tiaret…

15h55. Saïda : après plusieurs semaines d’interdiction et de répression, une marche populaire a eu lieu ce vendredi grâce notamment à un renfort de militants venus de Tiaret, Mostaganem et d’autres régions. Des dizaines de citoyens ont manifesté au centre-ville sans être inquiétés par les services de sécurité. Hier, certains militants arrivés de divers wilayas pour renforcer la marche, ont été arrêtés avant d’être libérés.

15h35. Bouira : foule imposante pour le premier vendredi de l’An II du Hirak.

[ Photo : Amar Fedjkhi ]


15h27. Mostaganem : les manifestants réitèrent les revendications du hirak. Ils réclament un Etat civil de droit et une justice libre et indépendante.

15h25. Oran : la mobilisation est intacte. « Goulou lel issaba yrouhou yakhtouna, el mardh dialhoum ketar men el Corona (Dites à la bande qu’ils nous laissent en paix, car leur maladie est plus dangereuse que le coronavirus) », ironisent les manifestants.

15h19. Tizi Ouzou : les manifestants tiennent leur rassemblement habituel à la trémie de la ville.


15h18. Oran : « Hna oulad Amirouche marche-arrière ma nwalouche (Nous sommes tous des fils de Amirouche, il n’y aura pas de marche-arrière) », scandent les manifestants.

15h15. Tiaret : des centaines de personnes manifestent en ce moment au cœur de la ville. Ils scandent des slogans en faveur du changement radical.

15h10. Alger : des milliers de personnes défilent dans les rues du centre-ville.


15h09. Mostaganem : « Libérez les détenus d’opinion », « Pour une justice indépendante », ou encore : « Pour une presse libre », réclament les
manifestants.

15h07. Tizi Ouzou : la foule scande : « Ya hna ya ntouma ».


15h02. Oran : « Oooo winek winek ya aadala ? Oooo winek winek ya qanoun ? winek winek ya i3lam maa qanawet zigou ? ( Où est la justice ? Où est la loi ? Où sont les vrais médias avec les chaînes de télévision qui diffusent de l’intox et la propagande qualifiée d’égouts?) », scande la foule.

15h00. Alger : des milliers de manifestants arrivent de Bab El Oued et la Casbah en direction du centre-ville.

14h55. Des manifestations se déroulent actuellement à Alger, Oran, Mostaganem, Bejaia, Skikda, Bouira, Tizi Ouzou, Saida, Guelma et dans d’autres villes du pays pour réclamer le changement. C’est le premier vendredi de l’An II du hirak.

14h55. Mostaganem : les manifestants au rendez-vous du 54e vendredi.


14h52. Tizi Ouzou : le centre-ville est noir de monde.


14h50. Oran : « Makanch Corona, kayen li sarqouna (il n’ y a pas de virus Corona, il y a plutôt ceux qui nous ont volé) », ironise la foule.

14h40. Oran : début de manifestation. Des milliers de manifestants sillonnent actuellement les rues du centre-ville. « Pour un Etat civil et non pas militaire », scande la foule.

14h35. Mostaganem : début de manifestation pour le 54e acte du Hirak. « Coronavirus, Système dégage », lit-on sur une pancarte.

14h15. Alger : les manifestants scandent : « Dawla madania ya corona ».


14h12. Bejaia : khalti Baya participe à la manifestation du 54e vendredi.

#بجاية #الجمعة_54خالتي باية تشارك في المسيرة الشعبية السلمية بمدينة بجاية في هذه الأثناء.رغم مرضها وتعبها الا أنه من أجل الجزائر كل شيء يصبح هين.

Publiée par ‎بجاية كن المراقب Béjaia Sois l'observateur‎ sur Vendredi 28 février 2020


14h10. La marche du 54e vendredi a commencé à Bouira et Bejaia.

14h05. Tizi Ouzou : foule imposante pour le 54e vendredi.


14h00. Début des marches pacifiques du 54e vendredi à Alger et dans plusieurs autres villes du pays.

13h55. Rassemblement des manifestants à Bab El Oued en prévision de la marche en direction d’Alger-centre.

13h50. À Saida, plusieurs personnes ont été arrêtées ce vendredi matin, selon des avocats et des défenseurs des droits de l’Homme.

13h40. Alger : à quelques minutes de la fin de la prière, les manifestants se rassemblent Rue Didouche Mourad en prévision de la marche.

Les Algériens s’apprêtent à manifester dans la rue pour le 54e vendredi depuis le 22 février 2019. Cette nouvelle journée de mobilisation est la première de l’an II du Hirak. Elle intervient une semaine après les célébrations massives à travers la majorité des wilayas du pays du premier anniversaire du mouvement populaire.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close