search-form-close
Déconfinement : ce que prépare le gouvernement pour les restaurants et les commerces

Déconfinement : ce que prépare le gouvernement pour les restaurants et les commerces

L’Algérie se prépare pour le déconfinement. Un responsable au sein du ministère du Commerce a donné des pistes ce lundi sur les dispositions que les autorités envisagent de mettre en place dans le cadre du déconfinement pour permettre la reprise des activités économiques dans les meilleures conditions pour éviter une recrudescence de la propagation de l’épidémie du coronavirus Covid-19.

Quelque 150.000 commerçants et artisans pourraient être autorisés à reprendre leurs activités, dans un premier temps, notamment dans la restauration, les salons de coiffure et l’habillement, selon le même responsable.

« L’idée au niveau du ministère c’est d’aller peut-être vers une activité en termes de gestion de l’espace commercial, d’aller au moins vers 50% d’une manière graduelle pour aller peut-être en fonction de l’évolution de cette épidémie », a indiqué Abderrahmane Benhazil, directeur général du contrôle économique et de la répression des fraudes au ministère du Commerce, dans un entretien accordé à la radio nationale francophone.

« Quand on parle de 50%, c’est pas 50% de l’activité elle-même en termes de production. C’est beaucoup plus 50% en termes de gestion de l’espace commercial », a expliqué M. Benhazil. « Si on prend le cas par exemple d’un restaurant, au lieu d’utiliser la totalité de l’espace qu’il utilisait avant la pandémie, il faudrait qu’il aille vers les 50% », a détaillé le responsable, ajoutant que « si un restaurant fait usage habituellement de 90 tables, il ne fait que 45 ».

« Nous sommes dans une situation avec des lendemains qu’il faut gérer de la manière la plus sûre et certaine », a affirmé le DG du contrôle économique et de la répression des fraudes au ministère du Commerce. « Le déconfinement devrait prendre en charge les éléments à la fois social et économique », a-t-il ajouté.

Le responsable au sein du ministère du Commerce a également fait savoir que son département a ciblé « une dizaine d’activités à titre d’échantillonnage » dans le cadre d’un déconfinement partiel ou total.

« Nous avons ciblé pour un déconfinement partiel ou total une dizaine d’activités à titre d’échantillonnage », a indiqué Abderrahmane Benhazil, citant notamment « la restauration collective, individuelle, tout ce qui est fast-food, certaines activités de services telles que les salons de coiffure, les vendeurs de cosmétique » ou encore « l’habillement ».

« Mais dans tout ça il y a des paramètres à prendre en charge », a souligné M. Benhazil, mettant l’accent sur « l’aspect sanitaire et sécuritaire sur le plan de prévention que devra prendre chaque commerçant, en termes soit de se doter de couloirs de décontamination ou paillasses de décontamination, le port obligatoire de bavettes et pour certaines activités le port de gants », a-t-il affirmé.

  • Les derniers articles