search-form-close

Décès de la comédienne Sonia Mekkiou

La célèbre comédienne et metteure en scène Sonia Mekkiou est décédée, ce dimanche 13 mai, à l’âge de 63 ans, a appris TSA auprès de ses proches.

L’artiste souffrait depuis des mois d’une lourde maladie qui l’a contrainte à se retirer complètement de la scène publique et à ne recevoir que ses amis les plus proches.

Sakina Mekkiou, de son vrai nom, a entamé sa carrière au théâtre au début des années 1970 après une formation à l’Institut national des arts dramatique (INADC, ISMAS actuellement) de Bordj El Kiffan, à Alger.

Elle était parmi les premières étudiantes à rejoindre cet institut, ouvert dans les années 1960. Durant sa carrière, elle a côtoyé les grands noms du théâtre algérien comme M’Hamed Benguettaf, Azzeddine Medjoubi, Abdelkader Alloula, Ziani Chérif Ayad, Sid Ahmed Agoumi ( père de sa fille, la comédienne Samia Meziane), Mustapha Ayad, Hamid Remas et d’autres.

À la fin des années 1980, elle a été parmi les fondatrices de l’une des premières compagnies théâtrales indépendantes en Algérie, Masrah Al Qâla’a, aux côtés de Benguettaf, Medjoubi et Chérif Ayad.

Nommée à la tête du Théâtre régional de Annaba (TRA), après avoir dirigé le Théâtre régional de Skikda, Sonia a lancé, en 2011, le Festival national du théâtre féminin, qui s’est arrêté à sa cinquième édition, faute de budget.

Sonia Mekkiou a, à son actif, une cinquantaine de pièces de théâtre, entre interprétation, adaptation et mise en scène. Son dernier rôle au cinéma était dans le premier long métrage de Karim Moussaoui, « En attendant les hirondelles », primé dans plusieurs festival.

L’enterrement de Sonia aura lieu, ce lundi 14 mai, après la prière d’El Dohr, au cimetière de Delly Brahim; à Alger.

 

close