search-form-close
DANS LES MÉDIAS FRANÇAIS – Issad Rebrab « entend prouver que les entreprises algériennes peuvent créer de l’emploi et de la richesse »

DANS LES MÉDIAS FRANÇAIS – Issad Rebrab « entend prouver que les entreprises algériennes peuvent créer de l’emploi et de la richesse »

L’annonce du projet d’implantation d’une unité de production d’équipements de traitement de l’eau par le groupe algérien Cevital en France, dans les Ardennes (nord-est), a suscité de nombreuses réactions au sein de la presse française, qui a largement relayé l’information.

« La plus grande fortune d’Algérie veut créer un millier d’emplois dans les Ardennes », titre BFM TV. « Le PDG de Cevital, Issad Rebrab, a profité de la visite d’Emmanuel Macron pour annoncer que son projet d’implantation sur les terrains de PSA à Charleville-Mézières dans les Ardennes se traduira par la création de 1 000 emplois directs », indique pour sa part Ouest-France.

« Le groupe diversifié algérien, et principal groupe privé d’Algérie, a choisi de s’implanter sur des terrains libérés par PSA à l’issue du compactage de la fonderie du constructeur à Charleville », ajoute Ouest-France. Cevital emploie déjà 12 000 personnes dans l’électronique, la sidérurgie, l’électroménager et le BTP, précise-t-on.

Le média Francetvinfo estime quant à lui qu’il s’agit d’une « annonce spectaculaire » effectuée par Issad Rebrab. « Plus que jamais avec cet investissement, l’industriel algérien fait figure de Saint-Bernard de l’industrie française », affirme le média public. Pour le média spécialisé Usine Nouvelle, Issad Rebrab « entend prouver que les entreprises algériennes peuvent créer de l’emploi et de la richesse ».

« Et de trois. Après le rachat, en 2013, du fabricant de portes et fenêtres Oxxo et celui, en 2014, du spécialiste de l’électroménager FagorBrandt, le groupe algérien a accru ce mercredi matin sa présence dans l’Hexagone », rappelle pour sa part le journal Les Echos.

« Le projet a été jugé suffisamment symbolique par l’Exécutif pour que la visite du président soit ajoutée à la dernière minute à son agenda », précise le quotidien économique. « Cevital, ce sont des partenaires qu’on connaît bien qui, avec beaucoup de courage et de responsabilité, ont repris FagorBrandt il y a quelques années », a déclaré sur place Emmanuel Macron, cité par Les Echos.

« Moi, j’ai confiance dans leur projet. On fera tout pour les accompagner […] soit en rentrant au capital de la société, soit en accordant des financements », a ajouté le président français, promettant selon la même source le soutien de bpifrance, un organisme français de financement et de développement des entreprises.


Sur le même sujet :

close