search-form-close
Coronavirus : « Une augmentation des cas » parmi les personnels soignants

Coronavirus : « Une augmentation des cas » parmi les personnels soignants

Le Djamel Fourar fait état d’une « augmentation du nombre de cas Covid-19 » parmi le personnel soignant, « probablement à cause d’une mauvaise manipulation des équipements de protection individuelle ».

« Il a été observé une augmentation du nombre de cas Covid-19 chez le personnel de santé qui serait probablement en relation avec une mauvaise utilisation des moyens de protection et le non-respect des étapes d’enfilement et d’enlèvement des équipements de protection individuelle (EPI), comme il a été démontré que cette mauvaise utilisation augmente le risque d’être contaminé par différents germes dont le Sars-CoV2», écrit le directeur de la prévention au ministère de la Santé dans une note adressée mercredi 1er juillet aux responsables des différents établissements et structures hospitaliers.

Dans cette note, Dr Fourar rappelle les étapes à suivre lors de l’utilisation des équipements de protection individuelle par le personnel de santé dans le contexte Covid-19.

Dans sa note, Dr Fourar demande une « stricte application des mesures de prévention et de protection relatives à l’utilisation des EPI en intra ou extrahospitalier lors de la prise en charge d’un cas suspect, probable ou confirmé Covid-19, conformément aux procédures édictées dans les notes sus référencées ».

Aussi, pour une meilleure optimisation, « il vous est demandé d’assurer une formation du personnel sur la manière d’enfiler et d’enlever les EPI en respectant les différentes étapes », conclut Dr Djamel Fourar.

| Lire aussi : L’Algérie connait une « recrudescence » des cas de coronavirus

Plus de 30 décès sont à déplorer au sein des personnels soignants

L’explication avancée par le représentant du ministère de la Santé ne convainc pas le président du Syndicat national des praticiens de santé publique (SNPSP), Dr Lyes Merabet.

Pour lui, il s’agit d’une « mauvaise réponse à une question essentielle qui est posée : le manque des moyens de protection ». Une problématique, rappelle Dr Merabet dans une déclaration à TSA, qui a fait l’objet de multiples protestations et de sit-in de la part des professionnels de la santé « à l’effet d’attirer l’attention des responsables » et « dénoncer le manque de moyens notamment de protection ».

Depuis le début de l’épidémie en Algérie, le corps médical a payé un lourd tribut avec 30 décès à déplorer au sein des personnels soignants tous corps confondus y compris les professionnels de santé du secteur privé, selon le Dr Merabet.

« Il y a des centaines qui sont contaminés et qui sont à ce jour hospitalisés », relève Dr Merabet. « Il y a un manque de casaques, de surblouses, etc. Je pense que s’il y a de plus en plus de personnels soignants qui sont contaminés, ce n’est pas parce qu’on ne sait pas utiliser les masques ou comment se débarrasser de ces tenues. C’est le manque de moyens de protection qui fait que les professionnels de santé sont directement exposés à la maladie », a tenu à souligner le président du SNPSP.

« Probablement, c’est un rappel quant aux règles de prudence. Maintenant, cela ne veut pas dire que l’augmentation des cas positifs Covid au sein des personnels de santé, si augmentation il y a, est due à ce genre de choses », a réagi pour sa part Dr Mohamed Bekkat Berkani membre du comité scientifique Covid-19 et président du conseil de l’Ordre des médecins. « Il y a une augmentation des malades et par conséquent de la contamination ambiante », ajoute-t-il.

| Lire aussi : Rebond du coronavirus : pourquoi la population ne respecte pas les mesures barrières

  • Les derniers articles