search-form-close
Benhamou : « Je pense, à 99%, que le Parlement sera dissous » après la présidentielle

Benhamou : « Je pense, à 99%, que le Parlement sera dissous » après la présidentielle

Au cas où Bouteflika rempilerait pour un cinquième mandat à la tête du pays, il fera des « réformes profondes et générales », après les élections, a annoncé ce dimanche Mohamed Benhamou, président du parti El Karama.

« Après les élections, il y aura une amnistie générale, morale d’abord, parce qu’il y a une tension entre les frères », a-t-il déclaré sur TSA Direct.

Cette amnistie générale, dont la nature n’a pas été précisée par notre invité, sera « l’aboutissement de la réconciliation nationale » et sera suivie de « réformes profondes dans l’éducation nationale, de réformes économiques et de réformes qui toucheront même les mentalités », selon le président d’El Karama.

Le Parlement sera également dissout par le président s’il est réélu, a révélé Mohamed Benhamou. « Je pense, à 99%, que le Parlement sera dissous (après la présidentielle) et on ira vers des élections libres et transparentes », a-t-il affirmé.

« Toufik est un homme d’Etat »

Mohamed Benhamou a également défendu le général Toufik, ancien patron du DRS, en affirmant que c’est « un homme d’Etat ».

« Toufik est un homme respectueux, il est sorti (du DRS) et est resté chez lui, on n’a rien entendu de lui alors qu’ils lui sont tombés dessus avec des critiques mais comme c’est un homme d’Etat, il a gardé le silence et a été sage », a-t-il souligné.

« Je pense que les hommes de l’Algérie profonde lorsqu’ils partent en retraite, même les Premiers ministres, parce qu’ils croient en l’Etat algérien, ils se taisent », a ajouté le président d’El Karama.

| LIRE AUSSI : VIDÉO. « Bouteflika annoncera sa candidature le 24 février »

close