search-form-close
A El Biar, des bénévoles offrent le ftour aux plus démunis

A El Biar, des bénévoles offrent le ftour aux plus démunis

Jeudi matin, 11h30. Le restaurant Achrob wa Ahrob à El Biar (Alger) est officiellement fermé pour le Ramadhan. Pourtant de l’autre côté du rideau en acier, des femmes, étudiantes pour la plupart, épluchent des pommes de terre, découpent des courgettes, déballent leurs épices.

Depuis le début du mois sacré, les bénévoles de l’association Piété et bienfaisance ont investi ce local, gracieusement prêté par son propriétaire, afin d’y préparer le ftour au profit des plus démunis.



 

Au menu : hrira marocaine, dolma, salade variée et elham lahlou. Une carte élaborée par Selami, cuisinier-traiteur, lui aussi bénévole. « C’est la troisième année que je participe, explique-t-il, tout sourire. C’est une période où il faut faire el kheir (le bien). Alors c’est ma façon à moi de le faire. Opéré il y a trois mois, l’homme est encore en convalescence. Mais il a de l’énergie à revendre. « Je prévois un menu différent chaque jour ! Ce sont souvent des plats traditionnels mais avec une touche de modernité et des saveurs raffinées. » Le repas préparé, une brigade masculine prend le relais autour de 18 heures. Ces derniers assurent le dressage des tables, le service, puis le nettoyage de la vaisselle et de la salle. « Hier, ils ont fermé vers minuit », indique Meriem Rezagui qui cogère la trésorerie. Depuis le début de ce ramadan 2019, environ quatre-vingts repas ont été distribués chaque soir sur place ou à emporter. Le dîner est offert aux sans-abris, aux célibataires, aux étudiants qui sont seuls, ou même aux passants qui seraient rattrapés par le temps.




 

Ce restaurant éphémère ne constitue qu’une partie des actions menées par Piété et bienfaisance pendant le ramadan. Ainsi, il y a quelques semaines, les volontaires se sont lancés dans une collecte de denrées alimentaires. Pas moins de 750 couffins ont été composés puis distribués à des veuves ou à des familles en grandes difficultés.

L’association, qui compte actuellement 78 adhérents et plus d’une centaine de bénévoles, est agréée par l’État depuis 2015. « Mais je n’ai rien eu d’eux et je ne veux rien d’eux, tient à préciser son président Fouzi Rabhi. C’est juste pour avoir un cadre légal ». Ses centres d’intérêt vont de l’aide aux enfants nécessiteux à la collecte de matériel médical ou de dons de sang. « Tout ça, c’est grâce aux bénévoles. D’ailleurs, moi, je les appelle plutôt des guerriers. Ils ont un cœur magnifique ».


 

Dans quelques jours et pour la quatrième année consécutive, Piété et Bienfaisance lancera une opération de parrainage pour les orphelins afin qu’ils puissent célébrer la fête de l’Aïd en toute dignité.

 

Pour suivre l’actualité de l’association ou apporter votre aide rendez-vous sur la page Facebook Association Piété et Bienfaisance.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close