search-form-close
25e vendredi : suivez les principaux événements de la journée

25e vendredi : suivez les principaux événements de la journée

23h00. Fin de ce direct.
>> Lire sur TSA : Justice : la liste des nouveaux procureurs généraux

19h45. Des manifestations pacifiques se sont déroulées ce vendredi à Alger, Constantine, Annaba, Souk Ahras, Khenchela, Bejaia, Tizi Ouzou, Bouira, Mostaganem, Chlef, Tlemcen, Oran, Ain Temouchent, Blida, Djelfa, Guelma, Jijel et Tebessa pour réclamer le changement. Les manifestants ont réitéré leurs revendications relatives au départ des symboles du régime, pour un véritable dialogue, sans présence des figures du régime.


>> Lire sur TSA :
Le FFS souligne l’urgence d’un processus « sérieux » pour éviter l’ingérence étrangère

18h24. À Bejaia, la mobilisation reste intacte malgré la chaleur, les vacances et l’Aid (Abdelouahab Fersaoui)

18h23. Mostaganem : la forte chaleur et la période des vacances n’ont pas empêché les citoyens à marcher en ville. L’instauration d’un véritable état civil de droit et de justice est à nouveau réclamé par les marcheurs (source www.mostaganem-aujourdhui.com).

17h52. Alger, la marche se termine dans le calme.

17h48. Alger, la police tente de disperser les manifestants.

17h29. Alger, « Mazinou nhar lyoum Yatnahaw gaâ »

17h20. Annaba : comme dans de nombreuses villes du pays, les manifestants sont sortis dans la rue pour réclamer le changement.

16h46. Alger : les larmes d’un proche d’une détenu du Hirak et le soutien des manifestants.


16h34. Alger : le député du FFS Djamel Bahloul parle du 25e vendredi.

 


16h33. Alger, 25 vendredi : la réaction de Me Bouchachi.


16h13. Alger, 25e vendredi : Me Benissad prévoit un renforcement du Hirak à la rentrée sociale.


16h10. Alger, 25 e vendredi : la réaction de Karim Tabbou.


>> Lire sur TSA : Le RCD met en garde contre le Panel et les appels à la désobéissance civile

15h05. Constantine : pour le 25e vendredi consécutif, les manifestants sont sortis pour réclamer le changement.

14h42. Alger : des manifestants disent non aux élections avec les bandes.

14h38. El Tarf : les manifestants sont au rendez-vous du 25e vendredi.

[ Photo : TSA ]


14h37. Bejaia : distribution d’eau aux manifestants.


14h29. Tizi Ouzou : les manifestants scandent : « Le peuple veut l’indépendance ».


14h25. Alger : des manifestants brandissent la menace de recourir à la désobéissance civile.

14h24. Bouira : les manifestants scandent « chaab yourid itnahaw gaa ».


14h12. Tizi Ouzou : les manifestants au rendez-vous du 25e vendredi.

[ Photo : TSA ]


12h44. Alger : les manifestants de plus en plus nombreux devant la Grande Poste.

[ Photo : TSA ]


12h39. Alger : la police lève le barrage qu’elle avait dressé à Place Audin. Les manifestants peuvent marcher jusqu’à la Grande Poste.

[ Photo : TSA ]


12h33. Alger : la foule de manifestants continue de grossir dans le centre-ville.

[ Photo : TSA ]


12h31. Alger : la police disperse des manifestants près de la Grande Poste.


12h19. Alger : un important dispositif policier est déployé dans le centre-ville. Les manifestants sont « confinés » par la police, entre la place Audin et le siège régional du RCD, Rue Didouche Mourad. La police a installé un barrage à Place Audin pour empêcher les manifestants d’aller vers la Grande Poste, et un autre devant le siège du RCD, en haut de la Rue Didouche. Les manifestants font le va-et-vient entre Place Audin et le siège du RCD.

12h18. Alger : les manifestants continuent d’affluer au centre-ville.

Les Algériens vont manifester, ce vendredi 9 août, pour la 25e fois depuis le début du mouvement populaire le 22 février dernier, pour réitérer leur principale revendication qui est le changement du système et le départ des symboles du régime de Bouteflika.

Les manifestations d’aujourd’hui, qui interviennent à deux jours de l’Aid-El Adha qui sera célébré dimanche 11 août, se déroulent dans un contexte particulier, marqué par le début laborieux du dialogue mené par le panel que coordonne Karim Younes.

Mercredi, cette instance a rencontré des « activistes du hirak », mais son tâche est ardue puisque les poids lourds de l’opposition et les principales figures du mouvement populaire exigent toujours la mise en place de mesures d’apaisement pour prendre part aux consultations.

Les manifestations de ce vendredi surviennent aussi au lendemain de la décision de la Cour de justice d’Annaba de prononcer la relaxe à l’encontre d’un manifestant ayant brandi le drapeau berbère. C’est peut-être un geste d’apaisement de la part du pouvoir pour donner une chance au dialogue, mais il faudra attendre le jugement des autres détenus du hirak, qui croupissent en prison depuis plusieurs semaines, pour être fixé sur les véritables intentions du régime.

Le 25e acte du mouvement populaire survient aussi au lendemain d’un autre discours du chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée Ahmed Gaid Salah, qui a déclaré que « les revendications fondamentales ont été entièrement réalisées, et il ne reste plus que l’étape des élections présidentielles et la prise des mesures y afférent qui sont nécessaires à leur réussite.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close